Aménagement extérieur

L’art de jardiner sur son balcon!

COLLABORATION SPÉCIALE

Larry Hodgson, le jardinier paresseux

Vous n’avez pas de possibilité de jardiner au sol? Ce n’est pas grave, car il est facile de jardiner sur un balcon! Et vous n’avez même pas besoin d’avoir beaucoup d’expérience pour bien réussir. Il suffit, en somme, de planter, de fertiliser et d’arroser : ce n’est pas plus compliqué que cela!

Arctic Gardens

L’orientation prime dans le choix des plantes

Quand vous pensez faire un jardin sur le balcon, il faut d’abord considérer votre environnement et notamment l’ensoleillement.

Votre balcon est-il au soleil ou à l’ombre? S’il est au soleil, l’ensoleillement dure combien de temps? Une demi-journée de soleil ou plus équivaut au plein soleil. Un quart de journée, c’est la mi-ombre. Si vous n’avez même pas un quart de journée de soleil direct, c’est l’équivalent de l’ombre. Comme beaucoup de balcons sont en saillie, ils reçoivent souvent plus de lumière que vous ne l’auriez pensé.

Il est important de connaître l’exposition, car les légumes, les fines herbes et la plupart des plantes à fleurs adorent le soleil. Ils peuvent souvent tolérer la mi-ombre, mais leur production et leur floraison s’en trouveront diminuées. Quant aux balcons ombragés, il faut souvent accepter d’y avoir plus de plantes à feuillage que de plantes à fleurs… et il est très difficile d’y cultiver des légumes ou des fines herbes.

House & Garden

Pour faciliter l’entretien

On peut utiliser presque tout contenant comme bac pour les plantes… en autant qu’il soit muni d’un ou de plusieurs trous de drainage, sinon le sol à l’intérieur restera trop humide et les plantes pourriront. S’il n’y a pas de trous de drainage, percez-en au moins un, de préférence plusieurs.

Aussi, choisissez de préférence des contenants de bonne taille. En effet, plus le contenant est gros, moins vous aurez besoin d’arroser. Certaines boîtes à fleurs étroites et peu profondes peuvent ainsi demander jusqu’à deux arrosages par jour! Mieux vaut choisir un contenant d’au moins 30 cm de largeur par 30 cm de profondeur pour s’assurer d’une certaine autonomie dans l’entretien. Et 60 cm par 60 cm, c’est encore mieux! 

Il existe même des jardins de balcon, comme celui fabriqué par MatExpert, qui s’installent sur un balcon en un instant et où il ne reste qu’à ajouter du terreau et à planter.

MatExpert

Avec un pot de la bonne taille, vous aurez peut-être besoin d’arroser deux fois par semaine plutôt que deux fois par jour!

Une multitude de placements possibles

Le balcon vous offre un vaste choix de positionnement des pots : sur le plancher du balcon, fixés à l’intérieur ou à l’extérieur du garde-corps (il est facile de trouver des supports pour balconnière en jardinerie ou en quincaillerie), suspendus au plafond, etc. Plus vous profitez de ces possibilités, plus de plantes vous pourrez cultiver.

Quand commencer?

La plupart des plantes qu’on cultive en bac sont assez frileuses, mais si vous pouvez déplacer vos bacs, vous pouvez commencer à planter tôt, dès la mi-mai, à condition de les rentrer dans l’appartement le soir s’il fait trop frais (moins de 10˚C). Si vos bacs sont fixes ou difficiles à déplacer, retardez vos plantations jusqu’au début de juin et même jusqu’à la deuxième semaine de juin, selon la météo.

Préparation et plantation

Au fond du bac, placez une feuille de papier journal qui agira à titre de filtre pour couvrir les trous de drainage. Ainsi, si vous arrosez un peu trop ou s’il pleut abondamment, le surplus d’eau sortira du trou de drainage, mais pas le terreau. Aucune couche de drainage n’est nécessaire ni souhaitable.

Remplissez le contenant jusqu’à 3 cm du bord d’un terreau léger, comme un terreau pour bacs et paniers. Mélangez aussi au terreau un engrais biologique à dégagement lent et un supplément de croissance mycorhizien (les mycorhizes sont des champignons bénéfiques), selon les recommandations indiquées sur l’emballage.

Avant d’introduire les plantes dans le bac, arrosez bien, en brassant avec une truelle de jardin, afin de bien faire pénétrer l’eau. C’est moins un choc pour les plantes quand on les introduit dans un terreau qui n’est pas sec.

Placez les plantes de façon logique : les plus hautes au centre, les plus basses autour, avec les plantes retombantes en marge du pot. Enterrez complètement la motte de racines. Vous pouvez aussi faire des semis de légumes directement dans le pot (laitue, carotte, courge, etc.), entre et autour des plants repiqués : le sachet de semences indiquera la profondeur et l’espacement du semis.

Même si vous souhaitez faire un potager sur balcon, il peut être sage d’inclure quelques plantes à fleurs dans le jardin (œillet d’Inde, zinnia, géranium, etc.) pour attirer les insectes pollinisateurs. Vous aurez besoin de ces insectes bénéfiques pour polliniser les courges, les concombres et plusieurs autres légumes fruitiers.

En finissant la plantation, arrosez bien de nouveau. Voilà que votre jardin en contenant est déjà bien en voie!

The Sweethome

Entretien estival 

Surveillez de près les arrosages, qui doivent être abondants dès que le terreau est sec au toucher. Aux deux semaines environ, ajoutez à l’eau un engrais soluble biologique selon les recommandations du fabricant (les plantes cultivées en pot sont très gourmandes).

Vous pourriez aussi avoir besoin de tailler certaines plantes trop vigoureuses ou supprimer les fleurs fanées de certaines annuelles, mais autrement, la clé du succès consiste surtout à bien les arroser. Les plantes qui ne manquent jamais d’eau sont toujours les plus performantes!

Reste à apprécier la beauté des fleurs de votre balcon fleuri et à récolter les délicieux et abondants légumes de votre potager surélevé.

Bon succès!

Larry Hodgson, le jardinier paresseux
Collaboration spéciale